Comment la perfection peut t’envoyer dans le mur ?

Aujourd’hui, je veux aborder avec toi un sujet brûlant pour nous, entrepreneurs (ou en devenir)… et qui brise plus d’un rêve (encore plus que le jugement, le rejet ou la mauvaise influence de l’environnement) : c’est cette envie de perfection ! Que tout soit carré, contrôlé, idéal et que rien ne dépasse ! Est-ce que cela te parle ?

Pour moi, le besoin de perfection est probablement LE point qui fait toute la différence entre l’Amérique du Nord et l’Europe en matière de résultats… Contrairement à des pays comme le Canada, par exemple, nous tournons 15 fois notre idée dans notre tête avant de faire les choses et nous perdons toute la puissance du momentum : ce moment à saisir pour embarquer vers de nouvelles aventures et qui va faire toute la différence !

Atteindre l’horizon

L’une des spécialités françaises et l’une de nos forces, c’est l’expertise présente sur le marché ! Nous sommes les rois des formations, des diplômes et des habilitations… sans compter l’école de la vie ! Nous ne manquons pas de connaissances et nous sommes recherchés sur le marché car justement nous aimons les choses bien faites et nous avons ce qu’il faut comme compétences ! Ne néglige pas cette force et sois-en consciente (peu importe le lieu où elle est acquise, cela aussi est très important) !

Il y a un juste milieu entre livrer de la M… et passer beaucoup trop de temps à essayer d’avoir « le truc » parfait ! Faire bien les choses est bénéfique… mais passé un certain moment, tu n’iras plus dans la progression, mais tu tourneras en rond à peaufiner des microdétails sans aucun intérêt ! Chercher la perfection, c’est comme essayer d’atteindre l’horizon… c’est impossible ! Tu te jugeras juste, tu t’auto-saboteras inutilement, tu te compareras aux autres… et tu perdras un temps précieux !

Procrastination intelligente

Je ne vais pas passer à la suite TANT QUE… ces deux mots « Tant que… » sont très représentatifs du scénario d’échec du perfectionniste. Quand nous cherchons à ce que tout soit parfait, nous cherchons à répondre à un besoin de structuration (et donc de contrôle sur le monde extérieur). Et cela nous cause du stress lorsque nous n’y arrivons pas (ou que ce besoin de productivité n’est pas satisfait) et nous tombons dans une boucle d’échec : le perfectionnisme, je ne fais pas tant que…

Au final, tu n’avanceras pas d’un pouce, tu auras le sentiment d’être productif… alors que pas du tout ! Tu seras juste occupée (et cela viendra nourrir ton besoin fondamental… mais mal !) et tu amplifieras le stress ! Le perfectionnisme est de la temporisation intelligente ! Fixe-toi une deadline pour livrer la marchandise, fais de ton mieux pour respecter un plan structuré et tout se passera pour le mieux… si tu t’engages à livrer à l’heure ou à faire (même si tu n’as pas envie ou que tu as piscine).

Tu vis en théorie !

En étant dans la recherche de perfection à outrance, tu tombes dans la souffrance et le jugement (de toi-même)… et le rejet des autres… C’est sympa, non ? Quelle est l’origine de cette douleur ? C’est le fait de n’avoir aucun ancrage ! Tu tombes dans une boulimie de connaissances, tu satures ton mental… sans venir intégrer par le pouvoir de l’action ! Tu sais… oui mais tu ne fais pas et tu cherches des excuses !

Tu éprouves au final plus de plaisir à ne pas faire qu’à faire ! La seule chose qui pourra réellement te faire avancer pour casser cette boucle est de miser sur l’action inspirante et imparfaite ! Apprends, mets en pratique le plus rapidement possible dans ta vie, répète le processus et mesure les résultats FACTUELS (et prends du feedback)… mais fuis absolument le concept d’idée parfaite ! Il en va de ton rêve et de ton succès !

Tu te mens à toi-même ! Aucune intégrité !

En essayant de tout faire de manière parfaite… et à ne pas faire, tu viens drainer ton énergie et ton estime de toi de manière phénoménale ! Pourquoi ? Tu n’as aucune intégrité : c’est-à-dire que tu ne fais pas ce que tu dis que tu fais… Tu te mens à toi-même et c’est probablement l’une des pires choses pour ton amour-propre. Tu sais quoi faire idéalement mais tu ne fais pas et tu te rassures en disant « demain sera mieux » car j’ai besoin d’apprendre encore un truc et après c’est bon…

Mais au final, tu perds ce sentiment de complétude car tu te juges, tu t’auto-sabotes, tu n’as aucune intégrité, tu te sens mal intérieurement, tu retombes dans d’anciens schémas… et tu te donnes un coup de pied au cul pour changer les choses et tu rechutes à court terme malgré tes efforts et tu répètes cette boucle d’échec sans comprendre pourquoi ! Le problème n’est pas que tu ne sais

pas mais que tu ne fais pas ! Le seul moyen de briser cette spirale est de passer à l’action, de prendre du plaisir dans le processus sans essayer de contrôler le résultat (et si tu acceptais de faire confiance à la vie pour une fois ?)

Plus tu tombes dans le contrôle et le perfectionnisme, plus tu amplifies l’insécurité

Plus tu tombes dans un besoin de perfectionnisme, plus tu essaies de contrôler ce qui est à l’extérieur de ta zone d’influence et plus tu amplifies ton mal-être ! Il est impossible de mettre au carré quelque chose que tu ne peux pas influencer totalement ! Tu tomberas inévitablement dans la frustration et dans un marasme à moyen terme !

La seule personne que tu vas tirer vers le bas, c’est toi ! Voilà tout ! Dis les choses, fais de ton mieux… et le reste ne t’appartient pas ! Rappele-toi que la seule chose que tu peux contrôler, c’est ton monde intérieur : tes pensées, tes émotions, tes actions (et à ce moment, cela deviendra de la maîtrise). Tu es assez ! Assez, c’est assez ! Prends en charge tes rêves, paye le prix, fais ce qu’il faut… et avance grâce au pouvoir de l’action ! C’est la seule clé pour lutter contre le perfectionnisme et sortir de ta tête !

La perfection est probablement le tueur numéro un de nos rêves. Nous sommes tous arrivés à un moment dans ce schéma et pas de jugement là-dessus ! Le plus important est de voir le besoin de perfectionnisme embarquer pour y répondre et de ne pas tomber dans un scénario d’échec autodestructeur ! La solution pour moi pour lutter contre le perfectionnisme est le RAF : Rien à Foutre ! Tu as une expertise, tu fais de ton mieux avec tes compétences du moment, Action ! Le résultat ne t’appartient pas !

Quand j’ai découvert cette notion de lien entre l’intégrité et l’estime de moi, j’ai complètement capoté ! Cela est venu faire comme un déclic ! Dans quelle situation as-tu le sentiment de t’auto-saboter à cause de ton besoin de contrôle et de perfection ?

N’oublie pas que la seule connaissance qui vaille la peine est la connaissance appliquée, alors dis-moi dans les commentaires quelle est l’action que tu vas mettre en pratique dès maintenant ?

Partagez ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut